Eurovision, comment désigner le vainqueur ?

Eurovison

L’obsession de la compétition

Aujourd’hui, la compétition est partout ! L’industrie culturelle, les média, le système éducatif et les réseaux sociaux nous fournissent en permanence des classements qui déterminent nos goûts, nos préférences et nos choix.
Des mécanismes de sondage et des systèmes de votes spécifiques sont utilisés afin de répondre à cette quête continuelle de classement des individus et des produits :

  • le système d’approbation : il est symbolisé par l’utilisation des pouces bleus. Le produit qui obtient le plus de pouces est alors considéré comme étant le meilleur.
  • L’utilisation de classements : en général, on procède à l’attribution de points en fonction du poids d’importance que l’on attribue à chaque rang. La remise du « Ballon d’Or » représente cette méthode : ici le vote est limité à un panel de journalistes et de représentants du monde du football. Chaque juré liste 5 joueurs : 6 points sont attribués au premier, 4 au second, 3 au troisième, 2 au quatrième et 1 au dernier. Trois critères doivent être respectés par le jury : la performance du joueur et son palmarès sur l’année, le charisme et la capacité du joueur à respecter le fair-play. Néanmoins ce mécanisme de vote est arbitraire.

Dans les systèmes par classement, le système Condorcet ne repose pas sur une échelle de points arbitraires pour déterminer le vainqueur.
Contrairement aux autres systèmes par classement, il permet aux votants d’avoir des ex-æquo. Le processus de vote est plus souple et synthétise plus fidèlement l’opinion d’une « communauté ».

Concours de l’Eurovision : une bonne méthode ?

Eurovision - classement
Classement officiel de l’Eurovision

Cette recherche permanente de classement trouve son apogée dans le concours de l’Eurovision. Afin de classer les participants, cet évènement utilise un système de points, comme le ballon d’or, il s’agit de la méthode Borda. Un jury de 5 membres représente chaque pays. Chaque juré classe l’ensemble des participants (excepté les participants de leur pays). Ensuite, des points sont attribués aux 10 premiers selon le tableau ci-contre.

En utilisant ce système, l’organisateur de l’Eurovision, l’Union européenne de radio-télévision, interdit volontairement tout ex-æquo. Le système permet également aux téléspectateurs de prendre part aux votes. Le classement des téléspectateurs de chaque pays est obtenu par approbation. Il donne ensuite lieu à l’attribution de points suivant le même processus.

Et avec la méthode Condorcet ?

Le système Borda introduit une part d’arbitraire, dans la façon d’attribuer des points selon le classement. Afin de pallier à cette limite, la méthode Condorcet peut être utilisée. Cette solution permet d’obtenir un consensus, c’est-à-dire un choix qui satisfait la majorité des votants. Le système Condorcet repose sur un mécanisme de duels entre chaque paire de participant. Le gagnant est celui qui l’emporte face à chacun de ses adversaires. Cette méthode est utilisée par les solutions Open Agora. Nous avons donc décidé de déterminer ce que donnerait le concours de l’eurovision 2018 en utilisant l’approche Condorcet, pour voir dans quelle mesure le résultat serait différent. Nous avons donc collecté le détail des votes sur le site de l’Eurovision. Et nous avons utilisé nos algorithmes pour calculer le résultat Condorcet.

Analyse des résultats Condorcet du concours de l’Eurovision 2018 :

Eurovision
Résultat Condorcet A : Synthèse des votes des jurés + synthèse des votes des téléspectateurs
Résultat Condorcet B: Votes individuels des 5 jurés + 5 copies des votes des téléspectateurs

Au total les résultats sont sensiblement similaires : les deux premiers (Israël et Chypre), qui obtiennent de très nombreuses premières et deuxièmes places, se détachent assez nettement sur le classement Borda. Ceci leur permet de conserver leurs positions avec la méthode Condorcet.
Cependant, entre la troisième et la sixième places il y a de nombreux changements. Ces positions sont assez proches dans le classement Borda. En revanche la méthode Condorcet met en valeur des pays comme l’Allemagne ou la République Tchèque (ou encore la Norvège) qui obtiennent un meilleur consensus qu’avec le système Borda

Point intéressant : le système Condorcet permet d’agréger plus facilement l’ensemble des votes des jurés plutôt que de passer par une étape intermédiaire. En appliquant cette méthode (1 classement pour chacun des 5 jurés de chacun des pays, et 5 classements identiques pour le vote des téléspectateurs), on obtient un résultat assez proche du précédent. Ceci étant dit, ce système fait ressortir des pays (comme l’Italie) qui ont bénéficié de bons classements de jurés, mais répartis sur des pays différents. Donc, ce n’était pas vraiment reflété par les classements des jurés. Dans ce classement, on note que la France atteint la place de 10ème (à comparer à la 13ème place officielle)

Pour en apprendre davantage sur le système Condorcet, nous vous invitons à lire notre précédent article :

Lire aussi sur notre blog

La méthode de vote Condorcet

Une solution de sondage au quotidien ?

Afin d’utiliser ce système de vote Condorcet,au quotidien, des solutions existent, notamment l’application Instant Agora développée par Open Agora.

Instant Agora permet une excellente ergonomie ainsi qu’une grande simplicité d’utilisation. Exprimer de façon nuancée son opinion devient un jeu d’enfants !
En observant la comparaison des résultats, on constate une meilleure cohérence, et peut-être une meilleure représentation de l’avis d’un groupe.

Partager / Share this...