Frontiers Londres : la conférence de Slack

Slack Frontiers 2018

Nous sommes développeurs d’une application de sondage dans Slack, à ce titre nous ne pouvions rater leur première conférence en dehors des État-Unis. Elle s’est tenue à Londres les 13 et 14 Novembre dernier. On vous a concocté ci-dessous un compte-rendu avec nos impressions.

Premier jour à Slack Frontiers : immersion en ambiance Silicon Valley

La plateforme de collaboration de San Francisco a choisi un lieu très « hype » pour cette première conférence en dehors des US : Printworks London, un hangar réhabilité en centre de congrès. Un décor très style « Silicon valley » avec le village des sponsors réalisé en bois,  un service continu de Mocchaccinos sur fond de musique « lounge ».

Après un premier moment d’accueil et de convivialité entre partenaires, développeurs, et clients Slack, nous nous déplaçons tous vers la grande salle de conférence pour la keynote d’introduction.

Discours d’introduction par le PDG de Slack, Stewart Butterfield.

Selon M. Butterfield, le nouveau défi des organisations ce n’est plus seulement la stratégie, mais aussi la capacité des équipes à travailler ensemble et de façon efficace. Depuis son apparition, l’informatique a eu un fort impact sur nos vies. Il y eut d’abord l’ère des ordinateurs qui ne faisait que produire des documents, puis l’ère numérique avec l’arrivée d’Internet qui a développé les relations. Aujourd’hui la technologie permet en autres d’augmenter la productivité. Slack est un produit de cette dernière génération. Grâce à la technologie on peut automatiser pratiquement tout, et permettre ainsi aux équipes de se concentrer sur leur créativité et l’intelligence. D’après M. Butterfield, les facteurs de succès d’une organisation sont : alignementcoordinationtransparencecollaboration et agilité. Si vous réussissez à intégrer ces éléments, vos équipes seront toujours motivées à venir travailler le matin, conclut Butterfield.


Découverte de l’approche « TOMO », ou Total Motivation

slack frontiers Stewart butterfield
Introduction de Slack Frontiers par Stewart Butterfield son CEO et Lindsay McGregor 


Le PDG de Slack a ensuite présenté Lindsay McGregor, auteure et co-fondatrice de la société de conseil Vega Factor. TOMO est une nouvelle approche à la performance collective en entreprise. Comme les deux faces du Yin et du Yang, la performance peut être tactique (capacité à bien exécuter le plan d’action) ou adaptative (savoir s’éloigner du plan lorsque cela s’avère nécessaire). McGregor nous explique que la « Motivation Totale » (TOMO) se définit au sein du spectre des motifs :

  •  motifs directs : le « play » (vous aimez votre job), le « purpose » (vous trouvez du sens à votre travail) et le « potential » (vous êtes motivés par les perspectives de carrière que peut offrir votre poste)
  • 3 motifs indirects : « emotional pressure » (vous avez honte si vous ne travaillez pas), « economic pressure » (l’aspect financier guide votre motivation) et l’« inertia » (vous venez travailler aujourd’hui parce que vous êtes venus hier).

Les équipes qui réussissent parviennent à maximiser les motifs directs grâce à la collaboration et une culture d’entreprise forte. Et c’est bien ce qui est au cœur de la proposition de valeur de Slack : améliorer la communication !

slack frontiers TOMO

Après ces deux présentations, les participants se sont rendus au village des sponsors : des entreprises déjà bien établies comme Dropbox et Okta, mais aussi des startups qui bénéficient du fond d’investissement de Slack comme Troop et Guru. Pour Open Agora ce fut un bon moment de rencontres et d‘échanges, sur les bonnes pratiques de collaboration avec les équipes de Slack aux US et en Irlande. Un cocktail de « networking » était servi, mais bientôt il fut l’heure de quitter la conférence pour être en forme pour la deuxième journée.

Deuxième jour : Slack passe une nouvelle étape vers l’engagement des équipes.

C’est parti pour un marathon de conférences ayant pour sujet principalement le produit et les nouvelles pratiques de collaboration, et des cas pratiques de gestion d’opérations directement dans Slack.

Présentation des nouvelles fonctionnalités 2018 par les dirigeants de Slack.

Les présentations de la part d’April Underwood et de Robert Frati nous ont d’abord rappelé l’incroyable croissance de Slack au cours de cette année. Tous les jours se connectent plus de 8 millions de collaborateurs, et on totalise aussi 3 millions d’utilisateurs payants. Plus de 1500 applications sont publiées sur le store.

slack frontiers product update

Slack a encore une fois montré une forte capacité à déployer des nouvelles fonctionnalités et améliorations du produit. Voici ce qu’on a retenu :

  • La barre de recherche est maintenant optimisée pour trouver quoi que ce soit dans Slack.
  • Améliorations des performances : l’application est maintenant jusqu’à 70% plus rapide.
  • Bouton d’action sur les messages : en faisant clic droit sur un message vous visualisez des applications installées dans votre organisation et pouvez déclencher directement des actions sans quitter Slack.
  • Il y a maintenant 22  langues configurées dans Slack, la dernière publiée est le Japonais.
  • Respect total du RGPD
  • Fonctionnalités pour la version payante (« enterprise grid ») : partage de chaînes entre les espaces de travail, gestion des clés d’entreprise (protection et chiffrement des données).

En outre on en a su un peu plus sur une nouveauté prévue pour avril 2019 appelée « Block Kit ». Il s’agit d’un nouvel outil de développement de l’interface utilisateur. Grâce aux designs standards de menus et de tâches les applications vont sembler encore plus intégrées dans Slack.

Sessions parallèles : histoires de clients qui montent en puissance grâce à Slack.

Après les plénières, les conférences continuent sur des thématiques plus spécifiques. L’accent est mis sur les témoignage de clients qui ont mené à bien des projets entiers dans Slack, en voici quelques uns :  

  • La 20th Century fox utilise Slack comme une plateforme globale de communication. Durant la dernière coupe de monde de football, les techniciens de production, communication et rédaction TV ont tous travaillé dans Slack pour couvrir de manière optimale tous les événements sportifs.
  • La banque Monzo au Royaume Uni utilise Slack entre autres comme outil d’intégration des nouvelles recrues, dans un contexte où l’équipe de développement double tous les deux mois. Les nouveaux collaborateurs ont immédiatement accès à l’historique des projets afin de se mettre rapidement à niveau, tout en communiquant facilement avec les RH et d’autres départements.
  • Chez Lonely Planet, un des challenges concerne le caractère distribué des équipes. Dans Slack chacun sait dans quel fuseau horaire se trouve un membre d’équipe. On trouve des chaînes communautaires par pays dans lesquels les rédacteurs peuvent piocher des idées pour les guides de voyage.

Le point commun de ces histoires ? L’intégration systématique d’application tierces comme Trello, Zoom, Github, Donut. L’automatisation grâce aux applications est un facteur clé de productivité.


Quelques cas d’usage de Slack : constante amélioration des process pour booster la productivité.

Dans les dernières sessions auxquelles nous avons pu participer, on s’est intéressé aux processus stratégiques améliorés grâce à Slack avec l’ajout d’applications.

  • Recruter efficacement : intégrer dans Slack les processus de tracking des candidats, la cooptation par les collaborateurs, augmente de 24% la pleine productivité des salariés.   
  • Garantir la satisfaction clients : vous pouvez organiser la gestion des tickets de support technique, mesurer et partager la satisfaction au travers de sondages dans Slack.  
  • Conclure rapidement une affaire : Slack et le commerce c’est une affaire qui roule. Si vous utilisez Salesforce, Hubspot ou Intercom et les intégrez dans Slack, vous pourrez potentiellement raccourcir votre cycle de vente de 13%, et augmenter de 25% vos affaires gagnées.

Dans les dernières sessions auxquelles nous avons pu participer, on s’est intéressé aux processus stratégiques améliorés grâce à Slack avec l’ajout d’applications.

slack frontiers use case closing deals faster

Voilà, juste avant la session de conclusion, nous sommes contraints de quitter la conférence pour ne pas rater le dernier train en direction de Paris. Tout en re-traversant le tunnel sous la Manche, on se demande si les équipes d’Eurostar utilisent Slack, ils ont sûrement des cas d’usage très intéressants 🤔

slack frontiers eurostar

Autre article sur ce thème

Un week-end à Vivatech, vu par une start-up

Lire aussi sur notre blog

Partager / Share this...