La différence entre voter et élire

La différence entre voter et élire

Aujourd’hui comme hier, la prise de décision collective et l’obtention d’un consensus sont une nécessité. Que la décision soit futile ou cruciale, le fait de vivre en société nous amène forcément à faire des choix qui doivent satisfaire l’ensemble du groupe concerné. Nous utilisons tout un panel de techniques pour donner notre avis et décider : le vote à main levée pour choisir le restaurant de ce soir, la proportionnelle pour la composition des conseils régionaux, ou encore le scrutin majoritaire uninominal à deux tours pour nos élections présidentielles. Et pourtant chacun de ces systèmes présente ses limites.

Mais saviez vous que …  ?

La différence entre le vote et l'élection
Part des voix (en bas) VS part des sièges (en haut) des différents partis suite aux élections générales britanniques de 2005 (scrutin majoritaire uninominal à un tour)

Vous n’y avez peut être jamais prêté attention, mais le vote à main levée vous prive de tout anonymat. La supposée proportionnalité favorise la fragmentation des partis, ce qui peut s’avérer déstabilisant pour le système gouverné. Quant à notre cher scrutin majoritaire, il vous empêche de formuler des objections lors du vote.

Comment se fait-il que dans un système que l’on appelle volontiers démocratique, on ne puisse donner son avis que sur l’un des choix parmi ceux qui nous sont offerts ? Pourquoi le vote stratégique pour le candidat « le moins pire » est-il devenu une habitude ? Pourquoi n’existe-t-il pas un moyen direct d’exprimer son opposition plutôt qu’un vague consentement à une alternative passable ?

La non-représentativité

Il est nécessaire d’opérer une prise de conscience générale à ce sujet. Notre manière de décider en groupe aujourd’hui comporte une grande faiblesse : la non-représentativité de l’avis. En effet, la prise de la décision va être influencée par le type de scrutin (uninominal, plurinominal ou à préférences multiples ordonnées) et le système électoral que l’on choisit.

Concrètement, cela signifie que pour la même élection et les mêmes votants, chaque système électoral peut amener un résultat différent, suivant l’interprétation du scrutin que l’on fait. En concentrant tous les regards sur le contenu de l’élection, on peut facilement aveugler les votants sur la manière dont cette élection est menée. « Donnez votre avis … comme on vous dit de le donner » : belle hypocrisie, n’est-ce pas !?

La différence entre le vote et l'élection  : Valve Logo

Mais certains pays ou certaines communautés ont décidé de réfléchir différemment. Ils remettent en question l’adéquation de leurs systèmes de vote avec les décisions concernées. L’Australie utilise les préférences multiples ordonnées depuis 150 ans, certaines entreprises comme Valve (En) et ING (En) ont adopté un fonctionnement horizontal pour redistribuer le pouvoir décisionnel à ceux qui font. Même en France, François Hollande évoquait en 2014 un vote proportionnel pour répartir les sièges de l’assemblée nationale. Un projet qui n’a pas dépassé le stade embryonnaire.

On se met d’accord ? Oui, mais ensemble

Tous les systèmes de vote qui existent présentent leurs avantages et leurs limites. Le vote majoritaire séduit par sa simplicité et pêche par sa représentativité. Le scutin proportionnel est très représentatif mais l’hétérogénéité des élus déstabilise le fonctionnement du système qu’ils dirigent. Le vote par préférences multiples ordonnées est très adapté au consensus. Mais il échoue parfois à produire un résultat (paradoxe de Condorcet).

Dans un monde où le numérique nous offre des possibilités encore inexploitées, il est de notre devoir de réfléchir aux alternatives les plus adaptées à chaque décision, qui permettront de représenter fidèlement l’avis des décisionnaires impliqués. Nous avons notamment rédigé un article sur le vote Condorcet, une méthode qui nous tient particulièrement à cœur. D’ailleurs, si vous souhaitez en apprendre davantage sur cette méthode, nous vous invitons à lire notre précédent article :

Lire aussi sur notre blog

La méthode de vote Condorcet

Partager / Share this...