Un week-end à Vivatech, vu par une start-up

Un week-end à Vivatech 2019, vu par une start-up

Le 17 et le 18 mai dernier, nous nous sommes rendu, pour la première fois, à Vivatech. Ce grand salon se tient du 16 au 18 mai à Paris Portes de Versailles. Il regroupe les technologies et les innovations de demain.

Très excité mais aussi un peu impressionné, nous avons commencé, vendredi, par explorer le salon. Et ce qu’on a vu ne nous a pas déçus. Plus stressés, samedi, nous avons eu la chance de pouvoir exposer nos produits sur le stand d’Inria.

Ainsi, nous avons passé un week-end très enrichissant et passionnant.

Vendredi 17 mai à Vivatech : Les moments qui nous ont marqué

Comme des enfants dans un magasin de jouets, nous sommes rentré dans ce lieu incroyable. Vivatech regroupe des orateurs prestigieux, des inspirateurs du monde de la technologie, 13 000 start-ups ultra talentueuses et les innovations de demain.

De l’innovation dans tout les coins

Les yeux écarquillés, nous avons exploré le salon. Tout d’abord, nous avons été étonnés par les innovations TechforGood comme Twiice, un exosquelette qui permet de faire marcher les paraplégiques, la serre connectée de Myfood ou l’arbre solaire connecté eTree.

Vivatech 2019 : Les start-ups qui nous ont marqué

Nous avons aussi pu rencontrer des start-up prometteuses dont les projets nous ont impressionnées : la table Pong, réplique physique du célèbre jeu vidéo d’Atari diffusé par Avranches Automatic pour changer de l’habituel baby-foot des espaces détente des startups ; les produits de Ullo World qui améliore le quotidien des professionnels de soin et l’étonnant miroir interactif de Hello Mirrors.

Des orateurs du monde entier

Durant ce week-end, de nombreuses personnalités politiques et du monde de la technologie étaient attendus : Emmanuel Macron, Justin Trudeau, Ginni Rometty (IBM), Jimmy Wales (Wikipedia), Jack Ma (Ali Baba) et bien d’autres.

Mais, après avoir exploré les deux halls du salon, nous avons préféré assister à différent talks sur l’immense Stage One.

Tout d’abord, nous avons assisté à une table ronde sur les dangers de l’IA et de l’exploitation des données avec Cédric Villani, Mathématicien et Député de l’Essonne. Ensuite, Yann Le Cun Professeurs à la prestigieuse NYU (New York University), également salarié de Facebook et Antoine Petit du CNRS sont montés sur scène pour discuter de la place prépondérante des grandes entreprises telles que Facebook, Google ou IBM dans la recherche sur l’intelligence artificielle (particulièrement le deep learning). Ils ont notamment mis en évidence les dangers de la privatisation des chercheurs les plus diplômés.

Garry Kasparov à Vivatech

Et, en fin de journée, la conférence « L’IA peut-elle être néfaste ? » a réuni Garry Kasparov, le champion d’échecs et ambassadeur d’Avast, et Noël Sharkey, professeur émérite de l’Université de Sheffield, pour une discussion sur les dangers liés à l’évolution de l’IA. Ils sont arrivés à la conclusion que l’IA, en elle même n’est pas un réel danger, mais, plutôt les possibilités qu’elle offre aux hommes (et plus précisément les dangers d’une utilisation généralisée de l’IA dans des systèmes d’armement).

Nous sommes reparti vendredi soir la tête plein d’idées et d’inspiration, prêt à affronter la journée de demain.

Samedi 18 mai à Vivatech : la plongée dans le grand bain

Pour ce dernier jour, nous sommes arrivé concentrés et déterminés. Dès 9h, nous avons installé notre stand sur celui d’Inria. L’institut national de recherche dédié aux sciences du numérique nous accompagne dans notre développement. C’est grâce à Inria que nous avons pu exposer à Vivatech. L’équipe super efficace, présente sur le stand nous a encouragé et soutenu tout au long de la journée.

Notre dispositif : pour voter sans modération

Pour dynamiser notre stand et illustrer notre expertise, nous avons mis en place une expérience de vote nuancé sur un écran tactile. Les participants devaient répondre, selon leur opinion, à une question simple en choisissant une des deux proposition (chacune illustrée par une image). Cela peut paraître simple et même enfantin pour un salon sur l’innovation. Néanmoins notre expérience était plus riche qu’elle ne le semblait.

En réalité, nous avons mis en place un sondage qui présentait, pour chacune des questions, 2 propositions choisies aléatoirement parmi plusieurs propositions. Nous avions déjà réalisé une expérience similaire au salon Grand’Ouest Innovation de Saint Brieuc.

Par exemple, à la question « Pour vous, Paris c’est quoi ? », il y avait 5 réponses possibles : « La Tour Eiffel », « Montmartre », « Notre-Dame de Paris », « le PSG » et « Le Louvre ». Mais chaque votant ne voyait que deux d’entre-elles.

Lire aussi sur notre blog

Retour du salon Grand’Ouest Innovation

Ensuite, grâce à une méthode similaire à celle du système Condorcet, nous sommes capables de faire ressortir le consensus pour chacune des questions. A partir d’une interaction très simple, notre expérimentation permet de faire ressortir une information nuancée relative à une population géographique. On peut imaginer, à la fois, de nombreuses améliorations et des cas d’application intéressants pour des annonceurs pour un objectif publicitaire ou encore des collectivité pour développer l’interaction avec la population.

Pour découvrir les résultats de notre expérience à Vivatech, nous vous invitons à lire notre article jusqu’à la fin.

Une journée pleine de surprise

Ainsi, la journée a été remplit de rencontres enrichissante et captivante : des étudiants, des technophiles, des curieux et des investisseurs avec qui on a pu échanger autour des outils de la collaboration et les bénéfices d’une organisation plus horizontale des groupes.

Un des moment les plus marquants de notre journée, fut le passage de Madame Frédérique Vidal, Ministre de l’enseignement supérieur, de la recherche et de l’innovation. Nous avons eu le très grand plaisir de l’accueillir sur notre stand pour lui faire découvrir nos produits et lui faire essayer notre expérimentation de vote.

Vivatech 2019 : Frédérique Vidal sur le stand d'Inria

Merci à celles et ceux qui sont venus sur notre stand, ont échangé sur nos produits, et ont participé à notre expérimentation. Un très grand merci, également, à Inria pour nous avoir accueilli sur son stand et avoir, ainsi, permis notre présence à Vivatech cette année.

Les résultats

Et maintenant, le moment que vous attendiez tous, les résultats du vote. En premier lieu, nous avons enregistré plus de 400 réponses (soit plus d’une centaine de participants en comptant 4 réponses en moyenne par participants).

Pour bien comprendre les résultats, il faut savoir que cela se passe sous forme de duels. Pour chaque proposition, nous calculons chacun des pourcentages de duels gagnants vis-à-vis de chacune des autres. La proposition gagnante est celle qui obtient plus de 50 % contre chacun des adversaires. Le score est alors calculé avec le pourcentage minimum de victoire. Dans notre question, ci-dessous, la Tour Eiffel gagne au minimum à 58% contre toutes les autres propositions. Mais elle gagne à 100% contre le PSG, par exemple.

Ainsi, notre expérience a révélé que malgré l’incendie qui a ravagé Notre-Dame de Paris récemment, la cathédrale arrive seulement troisième position après le Louvre et la Tour Eiffel. Cette dernière est incontestablement le monument qui représente le mieux notre capitale. Au contraire, le PSG a obtenu seulement 2 petits votes tout le long de la journée. On peut dire que le public de Vivatech n’est pas très fan de foot !

Vivatech 2019 : sondage

Vivatech étant Le rendez-vous tech de l’année, nous souhaitions voir la technologie qui semblait la plus prometteuse. Et bien, ce sont les nouvelles prothèses qui ont le plus passionné nos visiteurs. En revanche, les assistants vocaux n’ont eu aucun effet sur eux et sont arrivés bon dernier.

vivatech 2019 : sondage

Sans grand étonnement, les résultats ont révélés que le pays qui attirent le plus les aspirants startuppeurs est les Etat-Unis. Néanmoins, et à notre grande surprise, le Sénégal est arrivé juste derrière. Peut-être le futur paradis des start-up ?

Enfin, le dispositif qui parait le plus indispensable, pour nos participants, est bien la cafétéria, suivie par la bibliothèque et le sport. La nourriture avant la culture, pas très étonnant pour le pays de la gastronomie !


Et voilà c’est fini ! De retour dans notre belle capitale bretonne, nous n’avons qu’un seul regret : ne pas être resté plus longtemps. Nous avons adoré découvrir toutes les innovations qui vont contribuer à façonner le monde demain.

À l’année prochaine Vivatech, tu nous manques déjà !

avatar

A propos d’Open Agora

Consultations nuancées et ciblées

Les solutions Open Agora permettent de collecter des opinions riches et d’atteindre facilement le consensus.

Partager / Share this...